Plus de 200 manifestants du mouvement « Nuit debout » ont été arrêtés.
Photo: Joel Saget Agence France-Presse



Plus de 200 personnes ont été arrêtées en France au cours des dernières heures, quand des manifestations organisées pour dénoncer la réforme proposée du milieu du travail ont tourné au vinaigre.
 
Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a indiqué que 214 personnes ont été arrêtées à travers le pays, pendant que 78 policiers étaient blessés.
 
Au total, ce sont 961 personnes qui ont été arrêtées lors de manifestations au cours des derniers mois, a révélé M. Cazeneuve lors d’un discours prononcé à Strasbourg.
 
Les policiers ont évincé pendant la nuit des manifestants du mouvement « Nuit debout » qui occupaient la place de la République.
 
Les affrontements de jeudi ont été particulièrement violents. La police dit avoir été confrontée à une centaine de manifestants « particulièrement déterminés » au moment de l’évacuation de la place.
 
La mairesse de Paris, Anne Hidalgo, a dit qu’elle respecte le droit de manifester, mais que la violence est inacceptable.
 
La France a été frappée par une série de grèves et de manifestations en réaction à l’intention du gouvernement de réformer le milieu du travail, notamment pour stimuler les entreprises à multiplier les embauches.
 
Les détracteurs de la réforme prétendent qu’elle ne fera que fragiliser le sort des travailleurs, sans rien faire pour abaisser le taux de chômage.
 
Le projet de loi fera l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale la semaine prochaine.