Né à Petit-Goâve en 1782, Faustin était un général de l'armée haïtienne, quand il a été élu président en 1847.

À l'âge de 65 ans, il semblait être un candidat malléable et a ensuite été incité à accepter le rôle qui lui est offert par la classe dirigeante Boyerist. Au début Faustin semblait remplir le rôle de marionnettes très bien. Beaucoup le considéraient comme terne et ignorants. En tant que président, il a retenu les ministres au niveau du cabinet de l'ancien président et a même continué les programms de son prédécesseur.


Cependant, dans un court laps de temps, il a renversé ses bailleurs de fonds et se fait maître absolu du nouvel Etat né d'Haïti. Soulouque a continué à consolider son pouvoir sur le gouvernement. Un processus qui a culminé dans le sénat le proclamant empereur d'Haïti le 26 Août 1849. Et finalement, dans une cérémonie somptueuse, Faustin a été couronné le 18 Avril 1852 comme empereur Faustin I avec le droitde nommé son successeur. Il est devenu l'un des plus fort leader d'Haïti .

 Comme ses prédécesseurs, il cherchait vainement à subjuguer la République dominicaine, en 1849, 1850, 1855, 1856 chacun avec l'objectif de saisir la moitié orientale d'Hispaniola et l'annexé à Haïti. Tous terminée par une défaite pour l'armée haïtienne. Il a été si complètement défait en 1855, qu'il avait à peine échappé à la capture.

Pendant son règne, Faustin se trouvait dans différents affrontements avec les Etats-Unis sur l'île de Navassa, qui les États-Unis avaient saisi sur les motifs quelque peu douteux que le guano y avait été découvert. Faustin dépêcha des navires de guerre à l'île en réponse à l'incursion, mais après la garantie des États-Unis d'une partie des revenus de l'exploitation minière, Faustin a retiré les navires de guerre.

Une révolution menée par le général Fabre Geffrard en 1858, L'empereur a été renversé. Geffrard défait l'armée impériale et pris le contrôle de plus de la moitié d'Haïti. Le 15 Janvier 1859, Faustin et sa famille à la voile pour la Jamaïque jusqu'à la chute de Geffrard quand il est retourné en Haïti où il mourut en 1867.