Rapport PetroCaribe envoyé à la Cour Supérieur des comptes après une session du Sénat sans préavis. Deux membres du tribunal sont accusés dans le rapport

Posted by hougansydney.com on Thursday, February 8, 2018 Under: Corruption
Image result for Haiti petrocaribe corruption

Une session non annoncée a été tenue par le Sénat au cours de laquelle il a été décidé que le rapport de corruption de PetroCaribe serait envoyé à la Cour supérieure des comptes et du Contentieux administratifs (CSC / CA), une agence gouvernementale. Le seul problème cependant, deux membres du tribunal sont accusés dans ce même rapport qu'ils vont soi-disant vérifier. Cette décision inopinée signifie que le dossier PetroCaribe est maintenant définitivement fermé au Sénat et laissé à la Cour des comptes pour décider de ce qui doit se passer ensuite.


Cette décision des sénateurs du PHTK qui sont majoritaires au Sénat semble avoir été prise après une recommandation directe du président Jovenel Moise.
Depuis la publication du rapport accablant accusant un certain nombre d'anciens et actuels hauts fonctionnaires, le président Jovenel Moise s'est fortement opposé à la chasse aux sorcières politique et, à de nombreuses reprises, publiquement recommandé que le rapport soit transmis à la Cour des comptes pour voir si aucun méfait a été commis.

Lors de sa conférence de presse le 7 février, le président Jovenel Moise, la 1ère année de sa présidence, a déclaré à propos du rapport de PetroCaribe que "personne ne sera persécuté pendant mon mandat", expliquant qu'il appartenait "à la cour des comptes d'évaluer et juger la gestion des ministres. "
Une décision que le nouveau président du Sénat, Joseph Lambert, a défendue, ajoutant que le tribunal devrait auditer le rapport du sénat. Comme si le tribunal administratif avait plus d'autorité que le Sénat.


PetroCaribe est le programme de prêt lancé par le président vénézuélien, Hugo Chavez, en 20016, qui profite à de nombreux pays d'Amérique latine et des Caraïbes. Les fonds provenant des économies de pétrole apportées du Venezuela dans les conditions préférentielles de Petrocaribe ont atteint plus de 3 milliards de dollars sur la période 2010-2016, mais la commission de l'éthique du Sénat haïtien, après une analyse approfondie d'une année, a constaté que l'argent avait été gaspillé, mal géré et détourné dans ce que le rapport de 686 pages concluait était essentiellement une «fraude d'Etat à grande échelle».

In : Corruption 



a