La délégation Commission électorale centrale (JCE)  qui a visité Haïti dans une première tentative de parvenir à un accord sur la zone électorale, a recommandé de fournir l'assistance dont Port-au-Prince a demandé, de lancer un plan pour recueillir les empreintes digitales menant aux élections en Octobre.

La recommandation est dans un rapport au président du JCE Roberto Rosario, par les membres de la délégation. Le rapport affirme que le projet pilote d'identification des électeurs est seulement mis en œuvre dans un ou deux bureaux de vote qui couvrirait 30 à 50 sites de vote, avec un plafond de 400 électeurs.

Il a déclaré à la demande par le Conseil électoral provisoire d'Haïti, la délégation a démontré un système d'enregistrement et de l'automatisation simultanée des bulletins de vote utilisés aux dernières élections de la République dominicaine.

"Ils ont demandé qu'est ce qu'il faudrait pour eux d'utiliser cette solution logicielle en Haïti, les informant que d'établir la compatibilité des systèmes, ils doivent nous fournir, en principe, des échantillons de dossiers, avec les normes techniques spécifiées des citoyens haïtiens», dit le rapport .

Le registre comprendrait les trois types d'identifiants utilisés en Haïti, et note qu'une fois que la compatibilité de ces enregistrements est déterminé qu'il serait possible de spécifier l'assistance requise.

le rapport note également que la délégation, qui était en Haïti depuis le 20 Juillet, a rencontré les membres de la société civile d'Haïti qui ont exprimé un intérêt dans le système de vote utilisé par les Dominicains. Ils ont également rencontré des représentants du Bureau national de l'identité et du Ministère de la Justice.