L'horrible accident qui s'est produit au cours de la deuxième journée de la célèbre National carnaval d'Haïti, laissant 16 morts et 78 blessés, forçant le gouvernement haïtien d'annuler le dernier jour des festivités et de tenir une marche silencieuse, paisible, en l'honneur des victimes à la place.

Mais qu'est qui rend cet accident different des nombreux autres horribles accidents, causant plus de grand pertes de vie que celui-ci?

Je me souviens d'un terrible accident impliquant le groupe racine Ram, qui avait causer des centaines de morts et de blessés, mais la réponse locale et internationale n'était pas aussi impressionnante.

C'est différent parce que le président d'Haïti Michel Martelly,  a tourné l'attention aux victimes.
Avant, les victimes n'étaient que des victimes, un mot sur un papier de nouvelles, un mot à la radio, mais tout continuraient; les festivités se poursuivraient.

Cette fois, l'accident a été saisi par le Président d'Haïti, Michel Martrelly comme une occasion d'enseigner une leçon précieuse à la population. La perte de l'un est la perte de tout le monde, et prendre le temps de s'en souvenir est beaucoup plus important que la continuation des festivals.

 Oui, c'est de la politique, puisque le Président n'est plus si populaire en Haïti récemment, et qu'est ce qui pourrait bien retarnir son image, mais à la fin c'était une très belle façon de gérer les accidents horribles des dernières festivités de carnaval.


Avec un tel affichage du sens des responsabilités et préoccupations, vient naturellement la question suivante: Qu'est-ce qui sera fait pour éviter de tels accidents terribles de se reproduise?

Après tout, les autorités haïtiennes portent la responsabilité de cet accident.

Quelles sont les règles quand il s'agit de la construction de chars musicaux? est il exigés hauteur spécifique, poids; combien de personnes sont supposés être sur ces flotteurs, etc ...?

Y at-il des amendes pour les contrevenants?

Les cordes d'alimentation électrique  sont elles soulevées par l'EDH sur le parcours des chars?

Comme tout le reste en Haïti, il n'y a pas de règles, et les quelques en places ne sont pas respectées ni appliquées.

Espérons que cet accident ne sera pas seulement utilisé comme une occasion politique, mais une occasion de prendre un nouveau départ et être responsable, et assurer que la sécurité de tous est la principale préoccupation et la tâche la plus importante.