Il y a eu une baisse de la participation des Haïtiens dans le processus électoral du pays depuis des années maintenant. Lors des dernières élections en 2011 qui ont vuent Michel Martelly élu président d'Haïti, moins d'un tiers (1/3) de la population se souciait d'aller aux urnes et faire entendre leur voix.

Haïti est l'un des plus jeunes démocraties dans le monde, car c'est seulement en 1990 que les gens d'Haïti ont été autorisés à participer au choix de leur gouvernement. Et qui peut nier ou oublier le niveau de participation; plus de 70% de la population ont voté.
La population a été alimentée non seulement par le simple fait de pouvoir voter pour la première fois, mais aussi parce que les gens venaient de renversé le régime des tontons macoutes de 33 ans et le président à vie dictateur, (Que son âme ne se repose jamais en paix.) Jean Claude Duvalier, à travers une révolution réussie.

S'était lors de l'élection de 1990, que ce prêtre catholique, Jean Bertrand Aristide a été élu président d'Haïti par un éboulement de 67,5%.

Mais aujourd'hui, la poursuite des violences dans presque toutes les élections depuis que le tout premier démocratique a eu lieu; l'implication de la communauté internationale dans le processus de manière flagrante en main-choisit le président, ou supprimer à volonté tout candidat qu'elle juge indigne; la confiance de la population dans le processus a grandement diminué. Les gens sont soit trop effrayés de prendre les rues le jour du scrutin, ou ils ne se soucient plus. Qu'est ce que voté ont leurs ils rapportés depuis les derniers 25 ans, sinon des dirigeants qu'ils ne veulent pas,des coups d'Etat soit par l'armée ou les Etats-Unis,  la France, la Canada; et l'occupation habituelle de l'ONU après les résultats de lesdite coups?

Les élections sont une fichue de rien en Haïti, triste, car il ya tellement de réformes politiques historiques et culturelles non résolus, les frictions et les obstacles, qui ne peuvent être resoudre que par des élections honnêtes et crédibles, où la volonté du peuple, se voit accorder la même sainteté que d'autres puissances mondiales accordent à leurs propres personnes. Alors, et alors seulement, les gens verrons de réels progrès, le vrai changement.

 Non des mandats de propagande et d'incompétence.

Mais que sais-je? Que savent le peuple d'Haiti?