Le Sénat Dominicain a demandé à l'exécutif d'entreprendre un examen complet de la ligne de démarcation qui marque la frontière entre la République dominicaine et Haïti.

Par conséquent, le Comité des affaires frontalières présidé par le sénateur Sonia Mateo, a déclaré qu'il fera rapport favorable à la résolution du sénateur Adriano Sanchez Roa.

La résolution vise à vérifier le plein respect du traité frontière haïtienne de 1929 et son Protocole de 1936. Examen du projet de loi de révision est justifiée dans le troisième considérant indiquant que l'augmentation incontrôlée et l'augmentation des flux migratoires et les relations commerciales soutenue entre la République dominicaine et Haïti, ont causé l'occupation irrégulière du territoire dominicain par les citoyens haïtiens.

Alors que dans la deuxième résolu, est fixé à exhorter le Président constitutionnel de la République, la coordination avec le gouvernement haïtien de la conformité avec l'article 3 du Protocole de révision du Traité de frontière dominico-haïtienne de 1929 selon la construction de la route internationale ensemble par les deux Etats.

Toujours dans le troisième résolu, le pouvoir exécutif est recommandé de fournir au ministère de la Défense des ressources financières nécessaires et suffisants pour l'armée de République dominicaine, l'Institut cartographique militaire, la sécurité des frontières spécialisés Corps Terrestre (Cesfront) et la Direction General des communautés frontalières de promotion, de mettre en œuvre un plan d'action complet et intensif en vue d'assurer la sécurité et la surveillance de la frontière.

En outre, il recommande de contribuer au développement de cette région, et de se conformer une fois pour toutes à l'article 10 de la Constitution de la République. Parmi les sénateurs présents à la réunion du Comité étaient Juan Orlando Mercedes, Manuel Guichard, Adriano Sanchez Roa et Antonio Cruz.