Le président du Sénat, Joseph Lambert, rejette la demande de la Cour des comptes de remettre le rapport sur la corruption de PetroCaribe

Posted by hougansydney.com on Sunday, March 25, 2018 Under: Corruption


En janvier 2018, le Sénat a décidé qu'il n'avait pas compétence pour entendre le rapport de corruption de PetroCaribe et l'a plutôt envoyé à la Cour supérieure des comptes et des litiges administratifs (CSC / CA), communément appelée Cour des comptes, pour complément d'enquête . Le mouvement a attiré des critiques vives car deux juges de la cour sont également accusés dans le rapport. Maintenant, il y a un nouveau développement.


Le 5 mars 2018, le président de la Cour des comptes, Arol Elie, dans une lettre, a demandé au président du Sénat, Joseph Lambert, de communiquer les deux rapports que le Comité d'éthique et de lutte contre la corruption a déjà publiés sur la gestion des fonds PetroCaribe. En réponse à la demande du juge, Lambert, qui a initialement soutenu la décision de la Cour des comptes d'être choisie pour enquêter sur la question sensible, a refusé d'envoyer une copie du travail d'enquête de 686 pages accablant à la cour; donnant l'explication suivante au cours d'un bref entretien avec LeNouvelliste: "Les rapports n'ont pas été sanctionnés par le Sénat. Du point de vue institutionnel, je ne peux pas les transférer formellement à la Cour des comptes. Mais les rapports sont disponibles au Sénat pour la consultation de la Cour, comme pour d'autres institutions, "

Le Sénat a pris des mesures pour enterrer le rapport d'enquête initial, en créant une commission spéciale qui a élaboré un rapport «approfondi» sur le premier. Les juges de la Cour des comptes sont menacés de ne pas parler de deux rapports; un seul: Le nouveau rapport soit disant «approfondi»

L'administration du président haïtien Jovenel Moise est secouée par le scandale de la corruption dans la gestion des fonds de PetroCaribe; un programme de prêts lancé par le président vénézuélien, Hugo Chavez, en 2006, qui profite à de nombreux pays d'Amérique latine et des Caraïbes. Les fonds provenant des économies de pétrole apportées du Venezuela aux termes préférentiels de Petrocaribe s'élevaient à plus de 2 milliards de dollars sur la période 2010-2016, après une analyse d'un an, la commission d'éthique du Sénat haïtien a constaté que la plus grande partie de cet argent avait été " gaspillé, mal géré, détourné "dans ce que le rapport a conclu était" essentiellement une "fraude d'Etat à grande échelle. "

La plupart des personnes épinglées dans le désormais infâme rapport sur la corruption de PetroCaribe sont pour la plupart des anciens responsables de la Présidence 2010-2015 de Michel Martelly, y compris deux anciens Premier ministres et ministre des Finance, Wilson Laleau, qui est maintenant le chef de cabinet du président Jovenel Moise. Jovenel Moise a été trié sur le volet par Martelly comme son successeur.


Le président Jovenel Moise, qui est également accusé dans le rapport avant d'être président, d'avoir surfacturé le gouvernement pour les installations de lampadaires solaires, a publiquement qualifié le rapport de «chasse aux sorcières politique». Plus de 11 millions de dollars provenant du fonds PetroCaribe ont été décaissés à son entreprise en 2013 pour installer 2.500 lampadaires solaires dans tous les départements géographiques du pays.

Malgré tous les efforts du président pour «traîner les choses» en matière de l'enquête PetroCaribe, comme il l'a lui-même admis lors d'une visite à la communauté haïtienne de la diaspora à Paris en décembre 2017, les développements ne cessent cependant de dominer les nouvelles; Susan Page, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, a récemment salué la décision de nommer des juges spéciaux pour enquêter sur les allégations de corruption de PetroCaribe, tout en condamnant le non-respect des allégations de violations des droits humains commis par des policiers dans deux cas spécifiques. Le gouvernement haïtien a vivement réagi aux commentaires en rappelant l'ambassadeur d'Haïti auprès des Nations Unies; Le président Jovenel Moise, à la dernière minute, a annulé sa participation à une réunion de haut niveau de l'ONU sur le choléra en Haïti et suite à un coup de téléphone avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, Susan Page a été rappelée. Ni l'Ambassadeur d'Haïti ni le Représentant spécial du Secrétaire Général de l'ONU en Haïti n'ont encore été réintégrés dans leurs fonctions.




In : Corruption 



a