Le ministère haïtien des Affaires étrangères dénonce la tentative de lynchage de diplomates par des dominicains près de Pedernales

Posted by hougansydney.com on Friday, March 16, 2018 Under: Haiti/Dominican Republic relations
Image result for Antonio rodrigue


"Le Ministère des Affaires Étrangères informe le public en général, et la presse en particulier, que depuis le 19 février dernier, il existe une situation de tension au niveau de la frontière entre la République d’Haiti et la République Dominicaine, plus particulièrement du coté d’Anse-à-Pitre/Pedernales. Cette situation fait suite au décès d’un citoyen dominicain qui aurait été assassiné par un citoyen Haïtien au cours d’une altercation entre ce dernier et un couple dominicain. L’épouse du citoyen dominicain étant , elle même décédée à l’hôpital des suites de ses blessures.

Le Ministère des Affaires Étrangères déplore la disparition tragique du couple dominicain et présente ses sincères condoléances à la famille des défunts. Il est à noter que le ressortissant Haïtien accusé de ce double meurtre est actuellement détenu à la prison civile de Jacmel.

Alors que les autorités des deux pays sont en concertation pour trouver une solution à ce climat de tension, certains citoyen dominicains, chauffés à blanc, veulent à tout prix venger la mort de leurs compatriotes. Il commettent ainsi des exactions sur les citoyens Haïtiens vivant de l’autre coté de la la frontière, les obligeant à se terrer chez eux ou à traverser la frontière pour éviter des représailles.

Dans le souci de protéger ses ressortissants, le Gouvernement haïtien a installé a Pedernales une Antenne consulaire, relevant du Consulat d’Haïti a Barahona, dont le responsable a échappé de justesse a un lynchage et sollicité le concours de la Police Nationale d’Haiti en vue de renforcer la sécurité des citoyens à Anse-à-Pitre.

Le Gouvernement haïtien regrette cette tentative de lynchage du Consul d’Haiti à Barahona, investi d’une mission officielle acceptée par les autorités dominicaines.  Dès lors, il est urgent de prendre en compte la situation de désarroi dans laquelle se trouvent les citoyens haïtiens résidant à Pedernales qui, eux sont livres à eux mêmes, sans aucune protection particulière de la part des autorités dominicaines.


Conscient de la nécessité de faire la lumière  sur l’incident malheureux qui est la base de cette situation de tension entre Haïtiens et Dominicains a Pedernales,  les autorités des deux Etats sont en train de prendre des dispositions pour éviter que la vengeance personnelle prenne le pas sur la justice institutionnelle et faire triompher les principes de droit international public et privé relatifs à la protection des étrangers vivant sur le territoire d’un Etat.


Port-au-Prince, le 15 mars 2018"

In : Haiti/Dominican Republic relations 



a