Le Premier Ministre haïtien, Evans Paul, s'est entretenu jeudi dernier avec plusieurs représentants de la communauté internationale sur le dossier du financement des élections. 

Le gouvernement haïtien révèle que 50 % des ressources financières nécessaires à l'organisation des élections municipales, législatives et de la présidentielle n'ont toujours pas été mobilisées. 

Les représentants des pays contributeurs du processus électoral notamment les ambassadeurs membres du Core Group étaient présents à cette rencontre. La Primature n'a pas fourni des détails sur les décisions adoptées lors de cette séance de travail. 

Le ministre de l'information, Rotchild François Junior, a indiqué la semaine écoulée que le gouvernement a décaissé 13 millions de dollars qui ont été versés dans le " basket fund" géré par le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud). Dans le même temps il indique que 500 millions de gourdes ont été mobilisés dans le budget afin de financer les partis politiques durant la campagne électorale. 

Le Premier Ministre Evans Paul souhaite harmoniser le budget de financement des élections avec la calendrier électoral. Dans le même temps les autorités gouvernementales pressent le Conseil Electoral à revoir à la baisse le budget de 60 millions de dollars. 

La mise en œuvre d'un plan de sécurité des opérations électorales dans le contexte de retrait des troupes de la Minustah dans 6 régions a été également abordée lors de cette rencontre. 

Lors des échanges M. Paul a donné la garantie qu'aucun changement ne perturbera le bon déroulement du processus électoral déjà en branle. " Le plus important pour nous au gouvernement, c'est d'avoir des autorités légitimes au début de 2016, conformément aux dates et échéances constitutionnelles, dans l'objectif de dégager un climat politique stable, favorable à l'amélioration des conditions de vie de la population", a assuré le Premier Ministre haïtien.