Le directeur des douanes dominicaines demande officiellement aux autorités haïtiennes de lever l'embargo sur les produits dominicains

Posted by DiaroLibre on Monday, March 19, 2018 Under: Haiti/Dominican Republic relations
Dominican and Haitian customs authorities seek to promote border cooperation agenda. They try to ban products.

Le directeur général des douanes a demandé aux autorités haïtiennes de lever l'interdiction sur un grand nombre de produits alimentaires et industriels fabriqués en République dominicaine qui sont empêchés d'entrer sur le marché haïtien.

La demande du chef de la douane dominicaine, Enrique Ramírez Paniagua, de lever cette interdiction, a trouvé un certain niveau de réceptivité entre les fonctionnaires des douanes haïtiennes et le ministère de l'Economie et des Finances d'Haïti, qui a promis de traiter formellement la demande du délégation République dominicaine devant le gouvernement haïtien.

La demande de levée de l'obstacle à l'entrée de quelque 23 produits dominicains sur le territoire haïtien pour une commercialisation de près de deux ans a été présentée par Ramírez Paniagua lors d'une réunion avec les autorités douanières, frontalières et commerciales d'Haïti, jeudi dernier à la Banque Nationale d'Haïti.

"Nous proposons de travailler sur cette définition: les exportateurs dominicains sont intéressés par la normalisation du commerce, mais Haïti est certainement intéressé par le respect des importateurs haïtiens, le but de cette réunion est de normaliser les conditions afin que les deux coutumes puissent recueillir ce qui leur correspond. ", a déclaré le directeur des douanes dominicaines.

Jorell Janvier, en réponse à la demande du directeur des douanes dominicaines sur la question de l'interdiction des produits dominicains, a précisé que le gouvernement haïtien n'a pas prononcé d'interdiction catégorique, mais demande aux autorités militaires et douanières dominicaines de contrôler plusieurs postes frontalières où il y a une transition de marchandises de la République dominicaine, et certains aspects liés à la qualité des produits visés. Toutefois, Ramírez Paniagua a rappelé, qu'une fois les procédures aux postes frontaliers dominicains terminés, la responsabilité de la garde et de la destination de ces charges correspond à la douane d'Haïti, pour laquelle il les a exhortés à renforcer la surveillance sur leur territoire.

Le responsable haïtien a défendu la mesure afin de contrôler l'entrée des produits sur le marché haïtien et de percevoir les taxes correspondantes: "La liste de ces 23 produits n'est pas une véritable interdiction, mais le gouvernement ne peut pas contrôler les pratiques qui ont lieu le long la frontière avec la République dominicaine, il a donc décidé d'utiliser la voie maritime pour transporter ces produits et ce contrôle était plus efficace ", a déclaré le responsable haïtien.

La plupart des articles dominicains touchés par l'interdiction du gouvernement haïtien et des autorités commerciales sont la volaille et ses dérivés, ainsi que les produits industriels en plastique.

Le chef des douanes dominicaines, Enrique Ramírez Paniagua, a estimé que la rencontre à Port-au-Prince, capitale haïtienne, avec son homologue des douanes haïtiennes et son équipe de travail était très positive. La représentation haïtienne était dirigée par le secrétaire aux finances haïtien, le directeur général des douanes d'Haïti, Jean Jorell Janvier et le directeur adjoint des douanes pour la réforme, Reynald Eugene, parmi d'autres responsables du pays voisin.

La rencontre entre les directeurs des douanes haïtiennes et dominicaines et leurs équipes techniques respectives, pour promouvoir l'agenda de coopération et de développement dans le commerce et la lutte contre les douanes illicites au niveau de la frontière, fait suite à deux rencontres précédentes entre Ramírez Paniagua et Jorell Janvier à Saint-Domingue et d'autres réunions des commissions techniques des deux pays.

La mission de la République dominicaine qui a participé à la réunion à Port-au-Prince et les fonctionnaires des douanes et le ministère de l'Economie et des Finances d'Haïti, a été achevée par Gabino José Polanco, directeur adjoint technique; Eduardo Rodríguez Apolinario, conseiller du directeur général; Williams Pacheco, conseiller en technologie; Patria Matos, coordinatrice technique et Lissette Selman, responsable des communications de la DGA.

Rencontre à Dajabón

Vendredi dernier, le directeur des douanes a participé à Dajabón à une réunion dirigée par le ministère de la Défense et la participation du chef de l'armée, le bureau du procureur général, la Direction des migrations, le gouvernement provincial et le représentant sénatorial, entre autres le gouvernement, dans le cadre des laxations qui accompagnent le plan de sécurité frontalier.

Lors de la réunion, tenue au siège des douanes de la ville frontalière de Dajabón, dans le nord-ouest du pays, les principaux problèmes de la zone ont été passés en revue, tels que le trafic des sans-papiers et les différentes formes de contrebande. articles commerciaux, entre autres).

In : Haiti/Dominican Republic relations 



a