La République Dominicaine demande officiellement l'extradition de deux frères haïtiens accusés de meurtres à Pedernales, rappelant qu'Haïti a en effet signé un tel traité

Posted by hougansydney.com on Thursday, March 22, 2018 Under: Haiti/Dominican Republic relations


Le procureur général de la République dominicaine, Jean Rodriguez, lors d'une conférence de presse jeudi matin, a révélé que la République dominicaine a formellement demandé l'extradition des deux citoyens haïtiens identifiés comme Edner et Louis Noël, qui seraient responsables des meurtres d'un couple dominicain dans la ville de Pedernales il y a deux semaines.


Le procureur général dominicain explique que Louis a été arrêté en Haïti, alors qu'il fuyait sur une moto appartenant au défunt, alors que son frère n'a pas encore été appréhendé.

"Nous avons terminé la procédure légale afin que ces citoyens haïtiens puissent être extradés de leur nation vers la République Dominicaine, afin qu'ils puissent répondre à la justice du pays, pour s'être prétendument associés à l'assassinat de M. Julio Perez Matos, et ont causé des blessures , qui étaient si graves, résultant de la mort de Mme Neyda Miladis Urdaez Feliz, afin de les voler, "a déclaré le procureur général.


Concernant la position d'Haïti sur la demande d'extradition, le ministre des Affaires étrangères haïtien Antonio Rodrigue ayant déclaré la semaine dernière qu'Haïti n'avait pas de traité d'extradition avec la République dominicaine, le procureur dominicain a rappelé que son pays avait effectivement signé un tel traité avec Haïti, lorsque les deux nations ont signé le 26 décembre 1993 à Montevideo, en Uruguay, la Convention d'Extradition de Montevideo; citant l'article premier de cet accord qui dispose que "chacun des Etats signataires s'engage à délivrer les individus qui se trouvent sur leur territoire et sont accusés ou ont été condamnés, à condition que l'Etat requérant ait compétence pour juger l'acte criminel qui lui est imputé revendiqué. En outre, l'acte pour lequel l'extradition est demandée a le caractère d'un crime et est passible des lois de l'État requérant et de celles de l'État requis, avec une peine minimale d'un an de privation de liberté."


Il a déclaré que le ministère public attribue aux Haïtiens Edner et Louis Noel la violation des articles 295, 304, 265, 266, 379, 381, 382, ​​385 et 386 du Code pénal dominicain, qui criminalisent et sanctionnent les homicides volontaires aggravés, l'association des criminels et le vol aggravé.

Grâce à l'enquête, il a été établi que le 19 février 2018, à 20 h 30, le corps de M. Julio Reyes Matos, qui avait des blessures dans différentes parties du corps, a été levé. Le corps a été retrouvé dans une ferme qui lui appartenait, située dans la section Las Mercedes, site de Sitio Quemao dans la municipalité et la province de Pedernales.


Le procureur général dominicain a déclaré que la demande officielle d'extrader les deux accusés avait été envoyée au ministère de la Justice d'Haïti.

Les meurtres du couple dominicain ont fait monter en flèche les tensions entre les deux pays la semaine dernière, les Dominicains en colère ayant menacé d'expulser avec force les Haïtiens de Pedernales si les accusés n'étaient pas livrés à la justice dominicaine.

In : Haiti/Dominican Republic relations 



a