La ministre canadienne du Développement international annonce une aide de $8.3 millions pour les femmes haïtiennes tout en réaffirmant son soutien à Oxfam

Posted by hougansydney.com on Tuesday, February 20, 2018 Under: Diplomatie


La ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie, Marie Claude Bibeau, qui est en Haïti pour une visite de trois jours du 18 au 21 février, a rencontré aujourd'hui le président haïtien Jovenel Moise au Palais national.

«Je reçois Mme Marie-Claude BIBEAU, Ministre  de Développement International et de la Francophonie du Canada qui visite Haïti du 18 au 21 février 2018. Cette rencontre nous offre une nouvelle opportunité de passer en revue la coopération entre Haïti et le Canada. "A twitté le président Moise quelques heures avant de recevoir Mme Bibeau qui a également rencontré le Premier ministre haïtien Jack Guy Lafontant, sept autres ministres et de nombreux législateurs haïtiens.

Lors de sa troisième visite à l'île des Caraïbes, la ministre canadienne a annoncé un soutien de 8,3 millions de dollars pour les femmes et a souligné l'objectif du Canada d'appuyer l'autonomisation des femmes et des filles en Haïti afin de rendre l'ensemble de la population plus résiliente et autosuffisante.

Mme Bibeau réitère le soutien du Canada aux femmes haïtiennes à mesure que l'ampleur du scandale sexuel d'Oxfam en Haïti augmente. Une organisation avec une présence significative au Canada et qui reçoit des millions de dollars de financements de la part du ministère que Madame Bibeau dirige. La ministre canadienne du Développement international exhorte les Canadiens à maintenir leur confiance envers l'organisation humanitaire et ses travailleurs, soutenant dans un entretien téléphonique lundi à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, que même si "un cas est un cas de trop", cela ne devrait pas «généraliser» et parler d'une «culture d'entreprise» au sein de l'organisation basée en Grande-Bretagne.

Comment le directeur d'Oxfam en 2011, a utilisé l'argent donné pour le tremblement de terre pour payer des prostituées mineures en Haïti et organiser des «fêtes sexuelles.»


La réputation d'Oxfam a été complètement ternie après qu'il avait été révélée récemment dans un reportage explosif par le journal britannique The Times, selon lequel l'organisation humanitaire avait dissimulé les abus sexuels de ses employés en Haïti à la suite d'un tremblement de terre catastrophique en 2010. Les travailleurs humanitaires de haut rang, y compris son directeur de l'époque, Roland Van Hauwenmeiren, avaient utilisé de l'argent donné pour payer des rapports sexuels et des orgies avec des prostituées en Haïti, dont beaucoup étaient des mineurs. Selon une enquête interne qu'Oxfam a été obligé de rendre publique alors que le scandale continue d'empirer. Oxfam avait autorisé le directeur à démissionner avec "dignité".

Le président d'Haïti demande des enquêtes sur OXFAM, Médecins Sans Frontières et d'autres ONG opérant en Haïti


Le président Jovenel Moise, qui a déclaré que le scandale impliquant Oxfam, n'était que la «pointe d'un iceberg», avait également demandé des enquêtes criminelles sur les personnes impliquées.

In : Diplomatie 



a