La Fédération internationale des droits de l'homme appelle le gouvernement haïtien à poursuivre les auteurs de violations des droits de l'homme sous la dictature de Duvalier

Posted by AFP on Wednesday, March 21, 2018 Under: Droits de l'homme
Image result for jean claude duvalier

Des organisations de défense des droits humains ont appelé mardi à la poursuite des auteurs de violations des droits de l'homme pendant la dictature brutale de Duvalier en Haïti.

Dans un rapport, la Fédération Internationale des Droits de l'Homme (FIDH) a souligné l'urgence de rendre la justice puisque seules sept des 17 personnes accusées d'abus sont toujours en vie.

Il a également insisté sur le fait que la mort de Jean-Claude Duvalier en 2014 n'a pas marqué la fin du combat pour la justice.

Les victimes ont témoigné de leur expérience de la torture et de la détention arbitraire lors des audiences de 2012 et 2013 - mais plus de trois décennies après la fin de la dictature, beaucoup sont également mortes sans avoir vu la justice.

Le rapport indique que même si l'intérêt des médias pour l'affaire diminue avec la mort de Duvalier, il "doit néanmoins continuer à éviter l'impunité générale du régime de Jean-Claude Duvalier".

Surnommé «Baby Doc», Jean-Claude Duvalier arrive au pouvoir à l'âge de 19 ans, à la suite du décès de son père, François Duvalier, surnommé «Papa Doc» en 1971.

Chassé du pouvoir en 1986 et exilé en France pendant 25 ans, Jean-Claude Duvalier a choisi le premier anniversaire du tremblement de terre meurtrier de 2010 pour effectuer un retour inattendu en Haïti.

Depuis février 2014, un juge a été chargé de l'enquête - mais les progrès ont été lents en raison d'un manque de ressources et de pressions politiques.

"Le juge n'a pas grand chose à faire à cause de la persistance de soi-disant duvalieristes au sein des puissances haïtiennes successives", indique le rapport, ajoutant que l'ancien président Michel Martelly avait peu fait pour cacher son admiration pour l'ancien dictateur.

Poursuivre les auteurs montrerait l'importance de la lutte contre l'impunité dans la société haïtienne, at-il ajouté.

Le rapport a également déclaré que le régime Duvalier n'était en aucun cas le dernier à commettre des violations des droits de l'homme - et a appelé les autorités à garantir les ressources nécessaires et l'indépendance judiciaire pour tenir les autres auteurs responsables.

In : Droits de l'homme 



a