Image result for UN Committee for the Protection of the Rights of Migrant Workers


Le Comité des Nations Unies pour la protection des droits des travailleurs migrants a exprimé mercredi sa "grande préoccupation" sur la mort récente d'au moins douze migrants haïtiens en passant par le Nicaragua après qu'ils auraient été maltraités par la police.

L'agence a mis en évidence sa préoccupation devant les rapports d'utilisation de la force par la police et l'armée lorsqu'ils traitent avec des milliers de cubains, haïtiens ainsi que d'autres migrants en provenance des pays africains, essayant d'atteindre les États-Unis. Le comité, composé d'experts indépendants, a demandé au gouvernement de veiller à ce que ses mesures d'immigration ne portent pas atteinte aux droits fondamentaux des travailleurs migrants et de leurs familles.

Enfin l'agence a appelé à une enquête approfondie sur la mort récente de ces migrants, très probablement causées par des mauvais traitements aux frontières, demandant également que de tels cas ne se reproduisent.