Le coordinateur spécial du Département d'Etat américain pour Haïti Kenneth Merten, dit qu'il reconnaît actuellement Jocelerme Privert en tant que président intérimaire du pays en difficulté, même si le Parlement divisé continue d'éviter un vote sur l'extension potentiel de son mandat expiré.

Au cours d'un appel téléphonique jeudi avec les journalistes, Kenneth Merten a été demandé si les États-Unis reconnait toujours Privert en tant que chef intérimaire d'Haïti, même si son mandat de 120 jours a pris fin mardi, sous les termes d'un accord.

Merten a répondu: «Je dois dire que je le reconnaît comme le président par intérim d'Haïti» pour le moment. Mais il a souligné que les autorités électorales haïtiennes devraient "agir rapidement pour clarifier cela."

L'opposition d'Haïti insiste sur le fait que Privert est maintenant dans le bureau illégalement.

Merten dit aussi que les États-Unis a été «déçu» dans la décision du conseil électoral d'Haïti à refaire la présidentielle.