La Commission électorale provisoire en Haïti ont récemment publié les résultats définitifs des élections législatives et présidentielles beaucoup contestées; ignorant l'appel de toutes les couches de la société haïtiennes à maintenir ladite publication, jusqu'à ce qu'une commission indépendante peut faire la lumière sur toutes les allégations de fraude qui ont jusqu'ici été prouvés.

Il semble que le CEP et la branche exécutive du gouvernement d'Haïti ne sont pas sur la même page. D'une part, le Président Michel Martelly, par un décret a formé une Commission d'évaluation des élections afin d'enquêter sur les allégations de fraude et de faire des recommandations pour le second tour. D'autre part, le CEP a décidé de publier les résultats contestés bien avant que toute commission pourrait rendre son travail.

Pour toute personne logique, l'arrêt de la publication des résultats définitifs ferait sens, jusqu'à ce que la commission mise en place par le Président peut faire son travail; qui est, selon le président lui-même, enquêter et formuler des recommandations.

Le CEP a déjà publié les résultats definitives de cette élection, quel est donc la mission de ce fantasme de commission électorale? Faire enquêtes qui ne conduirons nul part? Et faire des recommandations qui ne seront pas suivient, car la décision du CEP semble subsister?

Cette Commission d'évaluation des élections, ressemble à un mauvais masque de carnaval mis sur le visage d'Haïti. Toute commission devrait enquêter sur toutes les allégations de fraude et tenir tous les personnes impliqués, comme responsables. Les juges electoraux et les membres du CEP qui sont coupables d'avoir accepté de l'argent en échange de promesses de postes parlementaires, doivent être traitées avec des mesures rigoureuses; les membres de n'importe quel parti qui sont coupables d'avoir voté plus d'une fois devraient également recevoir la peine recommandée en vertu de la loi haïtienne.

Les  elections de 2010 ont été entachées d'irrégularités parce que la Secrétaire d'État des États-Unis est intervenu et a modifié les résultats, cette année, des membres du tribunal électoral et le CEP sont trouvés d'avoir pris de l'argent en échange de positions parlementaires. Quand st-ce que assez sera finalement assez? Quand est-ce que le vote du peuple d'Haïti se verait t-il accorder le même caractère sacré que les nations occidentales accordent à leur propre.


Les fraudes ont été prouvées dans une certaine mesure, la population haïtienne est déjà en train de gagner la lutte contre la corruption, sans ingérence de la communauté internationale, qui est l'un des plus grands aspects de cette crise.

Le niveau et la portée et de ces scandales électoraux ont effrayé la communauté internationale en laissant les Haïtiens avec cette pagaille dans leurs mains. Et seul, avec les lois déjà inscrits dans la Constitution contre la fraude et la corruption des fonctionnaires, nous devons résoudre cette crise et tourner une nouvelle page de l'histoire d'Haïti.