Haïti et la République Dominicaine n'ont pas de traité d'extradition, mais la police haïtienne a remis aux Dominicains 2 frères haïtiens accusés de meurtres de toute façon

Posted by hougansydney.com on Wednesday, March 14, 2018 Under: Haiti/Dominican Republic relations
Image may contain: one or more people and outdoor

Suite à l'annonce de la police nationale haïtienne, qu'elle a remise aux autorités dominicaines deux frères haïtiens accusés de meurtres en République dominicaine, des questions se posent sur la base juridique dont ces hommes ont 
été livrés au pays voisin, car Haïti n'a pas de traité d'extradition avec la République dominicaine.

Hier, mardi 13 mars, la violence et le chaos ont éclaté dans la ville frontalière dominicaine, Pedernales, après que les résidents de cette ville aient donné à tous les ressortissants haïtiens qui y résident, un ultimatum de 24 heures pour quitter ou être expulsés de force , suite à la mort d'un couple la semaine dernière, dont les meurtres sont imputés à deux frères haïtiens, qui se sont ensuite enfuis en Haïti.

Le président dominicain déclare une situation d'urgence à Pedernales et dépêche des troupes pour protéger les Haïtiens contre les menaces des Domicains qui les veulent partir dans les 24 heures


"Nous n'avons pas de traité d'extradition avec Haïti, donc quand ces cas se produisent, comme cela s'est produit à d'autres occasions, ce qui est fait, ce sont des accords entre autorités pour obtenir un accusé", a déclaré hier le procureur dominicain Maritza Corcino, à Pedernales, répondant aux questions des journalistes sur la raison pour laquelle il a fallu si longtemps pour que les meurtriers accusés soient remis à la République dominicaine.

Mais est-ce vraiment le cas? La République dominicaine a-t-elle remise à la justice haïtienne des Dominicains qui ont commis des crimes en Haïti?

La police haïtienne a arrêté et remettra aux dominicains deux hommes présumés coupables de meurtre à Pedernales, ce qui a provoqué des tensions à la frontière


Le président Jovenel Moise, qui a pris de nombreuses initiatives pour renforcer la sécurité à la frontière et lutter contre la contrebande et les crimes transnationaux, devrait accorder une priorité à la signature d'un accord d'extradition avec la République Dominicaine, afin que les dominicain également puissent être poursuivi en Haïti quand ils commettent des crimes dans le pays.

In : Haiti/Dominican Republic relations 



a