Haïti a commencé dimanche un deuil national de trois jours et a commencé à enterrer certains de ses morts dans des tombes de masses, comme une épidémie de choléra émerge lentement au milieu de la catastrophe laissée par l'ouragan Mathieu, l'ouragan le plus puissant à frapper Haïti en 53 ans. Fonctionnaires ont rapporté les morts de déjà 13 personnes et 62 infectées par la maladie mortelle d'
origine hydrique .

Mardi dernier, l'ouragan Mathieu a claqué Haïti avec 140 mph vents et des pluies torrentielles qui ont causé la mort de près de 1.000 personnes, déplacé un autre 50,000 et détruit quelque 90% des foyers dans les zones touchées les plus graves.

Les autorités ont dû commencer à enterrer les morts dans des fosses à Jeremie parce que les corps ont commencé à se décomposer, dit Kedner Frenel, fonctionnaire du gouvernement de la plus haute centrale dans la région de Grand'Anse sur la péninsule ouest d'Haïti, où 522 personnes ont péri dans cette partie du pays seule.

Les écoles commencent à ouvrir des classes aujourd'hui, le gouvernement les avaient annulés sur l'ensemble du pays, le lendemain de la tempête afin que les écoles pourraient être utilisés comme abris temporaires. Tous les drapeaux seront en bernes jusqu'à mardi.