`      
Powered by hougansydney - Blog


"MINUJUSTH devrait être la dernière opération de maintien de la paix de l'ONU déployée en Haïti", l'ONU renouvelle son mandat en Haïti le 15 avril

Posted by hougansydney.com on Wednesday, April 4, 2018 Under: Diplomatie
Image result for jean-Pierre Lacroix, head of the UN Peacekeeping Operations

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s'apprête à renouveler le mandat de MINUJUSTH, qui doit expirer en avril 2015. L'ONU veut transformer sa mission en Haïti en une mission non pacifique, "étant donné le retour de la stabilité dans cette nation des Caraïbes ", a déclaré hier le diplomate français, Jean-Pierre Lacroix, chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, qui a également souligné la nécessité pour le Conseil de sécurité d'une plus grande coopération entre les Nations Unies et le gouvernement haïtien. .

"La Mission d'Appui à la Justice en Haïti (Minujusth) ne peut être efficace que si elle entretient une relation solide avec les autorités gouvernementales et les citoyens du pays, basée sur la solidarité et la confiance mutuelle", at-il déclaré.

«Bien qu'il existe un environnement plus stable, nous devons garder à l'esprit que les défis et les risques demeurent, d'autant plus que nous nous préparons à passer des actions de maintien de la paix à d'autres basées sur le développement», a rappelé Lacroix.


Le diplomate français exhorte les autorités haïtiennes de faire en sorte que MINUJUSTH soit la dernière opération de maintien de la paix de l'ONU déployée en Haïti.

MINUJUSTH a été activé en octobre 2016, elle a remplacée la Mission de stabilisation en Haïti (MINUSTAH) qui a été déployée en 2004 suite au renversement du président Jean Bertrand Aristide.

Alors que le gouvernement haïtien a accueilli favorablement l'appel à une plus grande coopération, les problèmes du choléra demeurent sa principale préoccupation. Quand les victime seront-t-elles indemnisées? La maladie mortelle a été introduite en Haïti en 2010, par des casques bleus népalais de l'ONU, déployés dans le pays suite à un tremblement de terre dévastateur, sans vaccination adéquate alors qu'une épidémie de choléra sévissait au Népal. Depuis, la maladie a coûté la vie à près de 10.000 Haïtiens et en a rendu malades 800.000 de plus.

L'ONU qui a annoncé en 2015 un paquet de 200 millions de dollars pour indemniser les victimes et aider Haïti à reconstruire ses infrastructures d'eau potable, n'a pas été capable de lever plus d'une dizaine de millions de dollars des fonds promis.

Le renouvellement de l'Organisation des Nations Unies à l'appui de la justice en Haïti intervient également à un moment de tensions entre le gouvernement haïtien et l'ONU. Le 28 février dernier, le gouvernement haïtien a rappelé l'ambassadeur d'Haïti à l'ONU suite aux propos de Susan D. Page, la représentante spéciale de l'ONU sur la corruption des Petrocaribe et l'abus de pouvoir des policiers dans deux cas spécifiques. Susan D. Page a également été rappelée par l'ONU.

Haïti rappelle son ambassadeur à l'ONU après le commentaire du représentant des Nations Unies en Haïti sur PetroCaribe et d'autres sujets


In : Diplomatie 



a